Ce que j’ai vécu au cours de danse des rythmes premiers.

Laisser le corps intégrer et harmoniser dans la psyché des notions aussi fondamentales que le jeu et le repos, lier et trancher, souplesse et rigidité, obscurité et lumière, terre et ciel.

Lors de la séance de vendredi dernier nous nous sommes retrouvés plongés dans l’archétype de la sorcière et du guerrier non pas en les étudiant mais directement en les dansant, avec des gestes simples et signifiants, comme des enfants qui se régalent d’entrer des situations et qui les répètent jusqu’à les avoir explorées à fond, afin de les digérer et se les approprier.

Notre inconscient est fait de nos racines familiales et culturelles, on ne peut y échapper. Les retrouver par la danse simple et joyeuse, par le rythme des frappes des pieds pour entrer dans la pulsation qui nous anime et nous unit, les explorer en trouvant la joie de l’enfant joueur et inventeur, met le corps et le cœur en joie.

Martine Bodilis, dans ses cours, est traversée par l’esprit de cette danse qu’elle nous communique par la beauté et la vérité de ses mouvements.  Elle nous guide par quelques mots, elle nous entraine dans sa passion qui est la synthèse de ses 40 ans d’exploration du corps dans la danse. Elle a élaboré ces cours en rassemblant un matériel riche, fait de ses racines africaines et Bretonnes, de ses connaissances de la psyché humaine à travers la psychologie et les mythes.

On pourrait penser que ça n’est pas bien important ou sérieux : détrompons-nous, la danse en commun des villageois, la réunion par le mouvement, joyeuse ou grave, nous libère !
C’est en tout cas ce que je vis tous les vendredis soir.

  • Danse des Rythmes Premiers :
    les vendredis de 19h à 20h20
    Les Quatre Piliers
    32 rue Boussingault
    75013 Paris